Le magasin de Bretteville sur Odon est définitivement fermé mais vous pouvez passer commande sur le site. En raison du COVID-19, les délais de livraisons peuvent être rallongés. Pour une commande hors France métropolitaine, veuillez nous contacter pour les frais de transport.

Filtrer par

Poids

Poids

  • 0kg - 0,7kg

Tensiomètres

Vous souhaitez acheter un tensiomètre de qualité ? Découvrez notre gamme de tensiomètres au bras et au poignet, électroniques ou non, vous permettant de choisir l’appareil de mesure de tension artérielle le plus adapté à votre activité professionnelle.

Lire la suite

Il y a 7 produits.

Affichage 1-7 de 7 article(s)

Qu’est-ce qu’un tensiomètre ?

Un tensiomètre est un appareil permettant de mesurer la pression artérielle d’un patient. Le tensiomètre permet ainsi de détecter les anomalies telles que l’hypertension artérielle. Il existe plusieurs types de tensiomètres :

  • Les tensiomètres manuels : Le tensiomètre manuel fait partie, au même titre que le stéthoscope, de l’équipement de base du médecin. Ce dispositif médical permet de mesurer la tension artérielle grâce à l’utilisation de la méthode auscultatoire. Pour cela, le professionnel de santé va également être amené à utiliser un stéthoscope pour mesurer la tension du patient. Même s’il peut paraitre moins performant qu’un tensiomètre électronique, le tensiomètre manuel est indispensable pour le traitement des cas particuliers. On peut trouver deux types de tensiomètres manuels : le tensiomètre manopoire et le tensiomètre manobrassard. L’appareil manopoire est le plus utilisé et présente l’avantage d’offrir une facilité de lecture des valeurs ainsi qu’une polyvalence adaptée à chaque patient. Le tensiomètre manobrassard lui offre une facilité de mise en place sur le patient ainsi qu’une robustesse hors pair.
  • Les tensiomètres électroniques : Les tensiomètres électroniques sont les modèles les plus récents et sont reconnus pour être simples d’utilisation, fiables et pratiques. Contrairement aux appareils manuels qui utilisent les sons pour émettre le diagnostic, l’appareil électronique utilise la méthode oscillométrique, ce qui signifie que l’analyse va se baser sur les oscillations de la paroi artérielle. Le tensiomètre électronique permet de ne pas utiliser de stéthoscope et rend plus fiable le diagnostic en supprimant les erreurs d’interprétation ou de lecture. On distingue 2 types de tensiomètres électroniques : le tensiomètre électronique au bras et le tensiomètre électronique au poignet. L’appareil mesurant la tension au bras a comme avantage de disposer d’un écran plus grand, ce qui permet une lisibilité plus importante. De plus, ce type de tensiomètre est moins exposé aux erreurs dues à un mauvais positionnement de l’appareil. Le tensiomètre au poignet, lui, est plus petit et peut ainsi être plus facilement transporté et est plus facile à mettre en place rapidement puisque le patient n’a pas à se déshabiller. Dans tous les cas, ces deux types d’appareils présentent une exactitude et une fiabilité comparables.

Quand et comment utilise-t-on un tensiomètre ?

Le tensiomètre est utilisé en cas de suspicion d’anomalie de la pression artérielle. Les moments considérés comme les plus opportuns sont le matin avant de déjeuner et de prendre un éventuel traitement ou le soir juste avant d’aller de se coucher.  Afin d’obtenir un résultat précis, il est conseillé (en cas d’automesure) de contrôler la tension à intervalles réguliers tout au long de la journée : 3 prises le matin, 3 prises le soir durant 3 jours.

Utiliser un tensiomètre électronique : Ce type de tensiomètre est adapté aux particuliers souhaitant mesurer eux-mêmes leur tension artérielle puisqu’il est rapide et facile à utiliser. Afin de bien utiliser ce type de tensiomètre, il est nécessaire de veiller à respecter les étapes suivantes :

  1. Consulter le manuel d’utilisation
  2. Mesurer sa pression artérielle dans un lieu calme et où le patient se sent bien
  3. S’asseoir en maintenant ses pieds au sol
  4. Positionner le brassard correctement sur le poignet ou bras gauche en fonction du type d’appareil.
  5. Se détendre 5 minutes avant de démarrer
  6. Ne pas parler ou bouger pendant la prise de tension
  7. Lire les résultats. Si les valeurs obtenues sont inhabituelles, recommencer et informer son médecin.

Utiliser un tensiomètre manuel : Il est nettement moins facile à utiliser et doit être manipulé par un professionnel de santé. De plus, ce type d’appareil doit être utilisé avec un stéthoscope. Pour bien l’utiliser, le médecin doit procéder à la méthodologie suivante :

  1. Mettre à l’aise le patient et faire en sorte qu’il se détende
  2. Placer le brassard 2 centimètres au-dessus du pli du coude. Le brassard ne doit être ni trop serré ni trop peu.
  3. Positionner le pavillon du stéthoscope au niveau du pli de coude 
  4. Fermer l’alimentation d’air de la poire
  5. Gonfler le brassard grâce à une pression régulière
  6. Dégonfler le brassard en ouvrant l’alimentation d’air puis écouter les bruits grâce au stéthoscope.
  7. Retirer l’appareil

Qui utilise un tensiomètre ?

En règle générale, c’est le médecin généraliste qui effectue la mesure de la pression artérielle lors des visites de suivi ou en cas de suspicion d’hypertension artérielle. Cependant, de plus en plus de particuliers optent pour une automesure afin d’éviter l’effet « blouse blanche ». Ce phénomène consiste à toujours obtenir une pression artérielle plus importante si elle est mesurée dans un cadre médical. Dans le cas d’une automesure, il est plutôt conseillé aux particuliers d’utiliser des tensiomètres électroniques, plus simples à utiliser que les manuels.